mercredi 12 juin 2013

Interro boisée surprise

Cher lecteur,

Encore une petite fantaisie, j'ai l'esprit fertile ces derniers temps (ce n'est pas du vécu cette fois, je préviens)... J'ai tenté de décrire la scène du point de vue du charmant soumis à Ses pieds pour changer...




Il ne sait pas à quelle sauce il sera mangé en cette fin d'après-midi... Mais ce qu'il sait c'est qu'il souhaite plus que tout être croqué par celle qui l'a choisi pour compagnon, amant et soumis. Il désire se retrouver sous ses ordres, lâcher prise, être son jouet, son amusement, son serviteur bien aimé.

Un lieu de rencontre inhabituel dans ce bois non loin d'une Départementale, mais ses rendez-vous D/s avec Elle étant de plus en plus intenses cela ne l'étonne pas réellement. Ils se fréquentent depuis quelques mois maintenant, ils se connaissent bien, il se plait même à se dire qu'ils s'aiment désormais. Il n'a aucune peur en se rendant en ce lieu public, sauf celle de La décevoir... "C'est la seule crainte que je veux lire dans tes yeux..." lui avait Elle dit un jour.

Lorsqu'il arrive au point de rendez-vous, Elle est déjà là, installée sur un tronc d'arbre jonchant sur le sol, il reconnait instantanément son sac "à jouets" posé à ses pieds. A l'instant où il pose les yeux sur Elle, il oublie le quotidien, le travail, l'appartement, les soucis... il ne pense désormais qu'à Elle. Son sourire rayonne, Elle est toujours d'humeur joyeuse dans ces moments là, cela lui plait tant. Une dominatrice amoureuse, ni austère ni "porte de prison", cela n'existait que dans ses rêves jusqu'à leur première rencontre.

Après les échanges de politesse et autres formalités, ils s'enfoncent tous deux dans le bois communal, assez bien entretenu se dit-il. Elle le balade en laisse d'arbre en arbre, il s'amuse à la voir hésiter à chaque virage... "Celui-ci me semble pas mal, non ?" L'installation commence... 

Tout d'abord il doit lui créer un petit fauteuil naturel en composant avec son environnement... mais comment faire ? "Débrouilles toi" étant une de Ses réponses favorites, il use de son imagination... Une souche près d'un arbre, quelques feuilles qui feront office de coussin, une petite couverture et le tour est joué. Elle le remercie, elle sourit de plus belle "parfait, cela lui plait" se dit-il. Elle ne s'y installe pas cependant, mais lui intime l'ordre de se dévêtir, entièrement. Pendant ce temps, Elle sort ses cordes. 

L'odeur du chanvre mêlée à l'odeur de sous-bois est un parfum inédit le plongeant déjà dans un quasi-état  de sub-space. Il l'observe lui attacher les poignets, les relever, passer la corde autour d'une branche solide et la nouer fermement.  
La position n'est pas des plus confortables, mais il lit sur son visage le plaisir qu'Elle prend en l'immobilisant, cela lui plait, il ne peut s'empêcher d'être excité. 

Martinet, fouet et cravache sortent de leur sac, volent et tourbillonnent déjà sur son dos, ses fesses, ses cuisses, comme une mise-en-bouche... Puis Elle va s'installer sur son trône de Reine. 

Il va devenir la victime d'un nouveau jeu : un interrogatoire en bonne et due forme...
"Je vais te questionner sur tes fantasmes, tes désirs, TOUS même les plus cachés... Je veux que tu sois le plus honnête possible, que tu oses me dire tout, que je puisse prendre la mesure de ta perversité"... 
Panique, il ne s'est jamais ouvert entièrement à quelqu'un... ses pensées les plus intimes ont toujours été privées, purement personnelles, il les a gardées pour lui pendant tant d'années ! 
Il est vrai qu'il a fait de gros progrès de ce coté là le jour où il s'est présenté à ses pieds pour enfin assumer ses désirs de soumission... mais tout de même... Tout, vraiment ? 

Elle commence alors à le questionner, tout cela en prenant des notes sur un petit carnet rouge sang. Dès la première question, il hésite, il ne sait que répondre, mais s'incline devant son autorité et son fouet... Il sait qu'Elle ne fait pas ce jeu sans y avoir mûrement réfléchi. Il sait qu'il doit répondre, qu'il doit obéir, et il lui doit honnêteté et sincérité...

"Quel a été ton dernier fantasme ?"
Tous ses derniers fantasmes défilent dans son esprit... Lequel choisir ? Lequel ne La choquera pas ? Lequel ne La décevra pas ? Doucement, difficilement, il décide de Lui parler de son amour profond pour les pieds féminins et du fantasme de passer des heures entières aux pieds de sa Maîtresse à les toucher, les masser, les lécher même... 
Cela ne La surprend pas vraiment, Elle le sait fétichiste. Elle est presque déçue on dirait... 
Elle lui dit comprendre son désir, mais qu'Elle le connaissait déjà. "Je veux plus, je veux ton intime, ton précieux désir... Celui enfoui, celui que tu oses à peine t'avouer..."

Pour le rassurer, Elle lui explique qu'il doit saisir cette opportunité, pour lui, pour Elle, pour eux, pour qu'ils avancent ensemble... Ils discutent, il lui parle de ses doutes, avec sagesse et bienveillance Elle lui accorde quelques minutes pour réfléchir. 

Il ferme les yeux, il doit penser, analyser, c'est son truc à lui. D'habitude totalement porté par Elle et ses envies, là il a besoin de se concerter avec lui même. 
Il fait le point : il lui a toujours fait confiance jusque là, et il s'est avéré qu'il a toujours eu raison de le faire. Il doit continuer, il doit s'exprimer, communiquer, il doit se faire violence et lui ouvrir son âme.
Il comprend enfin de quelle opportunité Elle parle : mettre des mots sur ses envies... Dire les choses est le commencement de l'acceptation de ses propres fantasmes, mais c'est aussi important pour Elle et pour leur couple... Elle ne le jugera pas, non, Elle ne l'a jamais fait... Elle l'a toujours accepté entièrement... Il s'était juré de tout faire pour que ce couple fonctionne... 
Il en est sûr maintenant, il décide de répondre, non mieux que ça, il veut répondre ! 
"Merci Maîtresse pour ce moment. Maîtresse, je vous prie de bien vouloir me pardonner pour mon hésitation première, je vous assure désormais vouloir répondre le plus sincèrement possible"... Il lit la satisfaction sur son visage, il sait que pour Elle le don qu'il lui fait, la confiance qu'il lui accorde, est tout ce qu'elle aime et désire. 

Il va maintenant lui répondre franchement...




Suite au prochain épisode !!! 
(ouais j'ai décidé de te faire mariner un peu, Cher Lecteur...)

Tous à vos plumes, essayez de deviner la suite ^^ 
Indiquez moi vos idées ou ce que vous répondriez vous dans les commentaires...

Dame Karine

10 commentaires:

  1. Je pense que je saurais quoi répondre, assez vite même si j'étais à sa place ... c'est en effet une belle opportunité à saisir pour grandir ensemble ...

    deeply

    RépondreSupprimer
  2. Alors que les idées fusent... Je vous propose de m'écrire ce que vous diriez, vous, si vous étiez à sa place ;)

    PS : pas de pornographie ou vulgarité, merci de rester dans le domaine du correct, sinon pas de publication ^^

    RépondreSupprimer
  3. Avec plaisir ... mais c'est juste "personnel".

    Moi j'aimerais être prisonnier. Etre ligoté ou enchaîné, enfermé dans une cave sombre, froide et humide. Sur de la paille peut-être, avec un bol d'eau et les restes d'un repas comme nourriture. J'y passerais la nuit, peut-être plus. Elle viendrait voir de temps à autre discrètement si tout va bien ou me torturer. Elle me libererait parfois pour La satisfaire, ou pour travailler, nettoyer, ranger et m'y enfermerait à nouveau après. Je serais lavé le lendemain ou plus tard ... à l'eau froide et nous passerions le reste de la journée serrés les uns contre les autres.
    deeply

    RépondreSupprimer
  4. Je lui dirais peut-être aussi qu'un de mes fantasmes est d'être ligoté comme je le suis là, à l'arbre, de façon bien inconfortable. Alors qu'Elle est assise confortablement, me regarde souffrir en silence, longuement, très longuement.
    Une façon assez cruelle d'attacher un homme est d'attacher ses testicules aussi bien au plafond qu'au sol. A une distance telle qu'il ne peut ni s'asseoir, ni se mettre entièrement debout ... et Vous, Vous êtes là assise dans un fauteuil, lisant, Vous occupat ou admirant le spectacle ...

    deeply

    RépondreSupprimer
  5. Je lui dirais aussi que j'aimerais être son serviteur mais aussi celui d'Amies qu'elle sélectionnerait sur le volet. Pas d'amies que je servirais sans sa présence mais avec Elle. Elles seraient 2-3, dont ma Maîtresse et je serais leur esclave, le temps d'un soir, ou d'une nuit. Elles me donneraient rendez-vous chez l'une d'entre elles, que je ne connaîtrais pas. Je devrais frapper à la porte, une de ces amies viendrait m'ouvrir et me passerait desuite un bandeau sur les yeux. Je serais mené dans le salon et on me demanderait de me déshabiller. Je serais ensuite là, debout, nu, ne voyant rien, exposé. 15 mns-30mns une heure ou plus peut-être alors qu'Elles siroteraient tranquillement leur verre, m'observeraient, commenteraient, me "titilleraient" ... après ce temps d'observation, un tablier m'est passé et je sers les différents plats, prépare la table, la nettoie, range et nettoie la vaisselle pendant qu'Elles rigolent et s'amusent. Une fois le repas terminé, mon corps s'offre à Elles. Une veut me fouetter, deux peut-être pendant que la troisième me caresse ou observe. Je n'aurais aucun repos, mon seul objectif serait d'obéir, d'exécuter, d'amuser. La fin de soirée finie, Elles dormiraient là, dans le lit, le fauteuil et moi ... par terre, dans la cuisine ou le salon, si j'ai été sage.
    deeply

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci deeply ;)
      Vous avez bien participé ! ^^

      Supprimer
  6. Je lui dirais aussi que j'aimerais effectuer un "stage" avec Elle. Certes, je lui soumis de toutes manières mais je suis aussi son Amoureux. Je lui dirais qu'il me plairait d'être uniquement son esclave le temps d'un temps déterminé. Un esclave juste là pour servir et obéir, qui dormirait par terre, serait nu tout le week-end, n'aurait pas le droit à la parole, jamais, sera maltraîté pour être encore plus Aimé à la fin de ce "stage".
    deeply
    PS: j'espère avec mes réponses aussi susciter des participations chez Vos autres lecteurs. Au plaisir de Vous lire toutes et tous ... bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. C'est superbement écrit...félicitations Dame Karine..ce texte m'a transporter et me donne une envie d'être a la place de ce soumis..

    RépondreSupprimer

Fais l'amour à ton clavier et laisse moi un commentaire... ;-)